Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 14:45

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJHfwnvQkCaMoPLOglACSmbpXzGflUy_mC3uIUTSUszFksPr71-dP-cVSI

 

Etait-ce l’été indien, était-ce le chant du cygne blanc, était-ce le renouveau d’un printemps qui dure ne pouvant ni ne voulant mourir, mais en ce moment je multiplie les rêves… Et des fois je les renoue me souvenant du film de la nuit précédente. Bien étrange, comme si je devenais oiseau nocturne dont la vie se déroulerait dans l’ombre.

http://unpeudebonheur.u.n.pic.centerblog.net/37yd80sv.jpg

Hier, je tournais dans une ville inconnue… devenue peu à peu familière, à la recherche de mon véhicule garé en un lieu oublié, inconnu. Je cherchais et les personnes interrogées semblaient amicales toutefois, mais ignorantes presque indifférentes cependant. Je tournais en rond, en spirale languissant essoufflé, revenais en final au même endroit, repartant à nouveau vers un nouvel espoir.

http://img.over-blog.com/700x791/4/23/42/31/55/la-structure-en-spirale-observee-autour-de-l-etoile-r-sculp.jpg

J’étais bien vivant, presque heureux, dans ce voyage colimaçon, ne me sentant nullement perdu sinon empreint d’une lassitude existentielle. Ce songe l’ai recommencé plusieurs nuits, par séquences coordonnées, il était très réel je le savais. D’ailleurs, au réveil les images ne me lâchaient pas comme en un film prémonitoire. Je devais redécouvrir quelque personne quelque chose quelque endroit…

http://static-openask-com.s3.amazonaws.com/content/images/tests/medium/1294_test.jpg

Tout en étant las, je ne perdais point l’espoir, sans doute cela n’était guère dans mes habitudes…

http://4.bp.blogspot.com/-9qAW8bxUU3c/Udm_Be5CvwI/AAAAAAAAD14/tm4LCmEZEvU/s1600/P1210543.jpg

J’en étais étonné tout de même. Cette démarche rejoignait un souvenir répétitif de mon enfance où la nuit je me voyais dans un coton de nuage blanc roulant dans un espace indéterminé et flou. Ballotté par les vagues silencieuses de l’infini, du destin, dans une bulle informelle sans voile ni rame ni timon !

http://www.last-video.com/wp-content/uploads/2013/02/homme-au-bord-de-l-eau-reflets-nuages.jpg

Ne pouvant plus gouverner la barque du monde… Quelle prétention diriez-vous, pourtant plus commune qu’on ne le croie. Un univers devenu fou ?

http://archives.tominardi.fr/tominardi/public/divers/barque.jpg

Je dois trop regarder les informations !


 

Repost 0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 10:08

 

http://aulas.pierre.free.fr/img/chr_cos_01_13.gif

Ma maman avait un faible pour le vieux bois charnu, piqué si possible. Elle possédait une salle à manger tarabiscotée, massive, art et déco. Ces meubles ne servaient à rien, sinon à cultiver le souvenir d’une avant guerre heureuse. Un jour elle me dit : « Et si tu faisais tes devoirs sur la table cirée, puisque tu n’as pas de bureau ?  Au début je me montrais réticent, puis je pris l’habitude d’y rechercher l’inspiration. Et ça venait…

http://img5.cherchons.com/marchand/www.lamaisonducanape.com/media/catalog/product/s/a/salle_a_manger_baroque_table_chaise_luxury.jpg

Lors, je m’y enfermais, déambulant -sic- autour de la table pour mieux apprendre les leçons. Les panneaux sculptés contaient d’ailleurs moult histoires. Donc, je marchais de long en large ou bien en rond, le mouvement activant l’imagination, c’est bien connu… La famille fermait les yeux sur cette lubie bizarre. Ma sœur, elle, dansait en jupon rose devant la glace de la coiffeuse. Ma mère qui l’adorait trouvant son attitude normale, tolérait par contre du bout des lèvres les fantaisies de son garçon.

http://p3.storage.canalblog.com/36/39/403668/35534360.jpg

Dans ma tour d’ivoire, comme Montaigne, je donnais suite au dernier roman de Jules Verne, lecture en train, ou bien aux voyages inachevés toujours recommencés du Docteur Cosinus. Cette bande dessinée du XIX ème, de Chistophe, qui fut pour moi une bible, que dis-je mon kamasoutra ! A l’époque je voulais découvrir des plantes nouvelles, des pays originaux, des bouts du monde inconnus. Je m’embarquais donc sur un trois mâts et naviguait au lointain…

http://www.galerie-creation.com/tableau-peinture-christophe-colomb-santamaria-nina-pinta-marine-gouache-les-caravelles-pj-422_xz_320_xz_images/upload/235/c81687f200cb5b8b8216eb43bcaa639adscn6452.jpg

Invariablement, je trouvais, hourrah hourrah, des végétaux nourriciers très étranges, aux qualités extraordinaires, que je ramenais à la civilisation. Peu à peu, je traînais dans ces mondes, ne voulant revenir. Ma mère tapait à la porte doucement, mais avec insistance, n’osant trop interrompre la création, elle disait : Même un grand romancier doit se nourrir ! Avec réticence j’arrêtais mon odyssée, mais je ne tentais guère de convaincre la famille…

http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2013/04/03/939075/images/ressource/anneaux%20ALP031216201.jpg

Mon père, lui, était au travail. Il aurait je crois, mieux entendu mon inspiration… s’étant engagé comme comptable sur le transsaharien, au temps de sa jeunesse.

http://www.ina.fr/images_v2/620x349/AFE86001621.jpeg

Si j’avais eu en ma possession un pan de montagne un morceau de Sahara un petit océan indien, ou même un simple jardin, j’y aurais entrepris de longues marches, mais hélas je n’avais à ma disposition qu’une vieille table sombre.

http://us.123rf.com/400wm/400/400/aquariagirl1970/aquariagirl19701105/aquariagirl1970110500051/9642009-jardin-abandonne-avec-table-et-chaises-en-bois-anciennes-sur-l-39-herbe.jpg

Guy

 

 

Repost 0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 17:15

http://us.123rf.com/400wm/400/400/juleberlin/juleberlin0904/juleberlin090400124/4745016-chaise-longue-sur-un-gazon-parseme-de-fleurs.jpg

Depuis un temps long lent et qui dure enfin, le soleil illumine le jardin.

http://img.over-blog.com/500x375/0/41/70/57/JARDINS/Monet-Orangerie-nymph-as--3-.jpg

Alors devinez, tout mûrit à la manière d’hier, tu sais, quand chez nous c’était une fin de printemps trottinant vers l’été prometteur. Je dis chez nous, pasque ce jour est une journée de plage, d’ailleurs la pelouse est si bleue que le vert semble de l’écume de mer, et que les papillons blancs volent sur le sable.

http://gaetanpelletier.files.wordpress.com/2012/10/papillons.jpg

Je dis mon hier, pasque il est en moi tu sais, certes un peu caché, timide, mais qui ressurgit dès que brille la lumière… En débraillé en tonga en vieux chapeau de paille, je m’allonge sur le rocking et prends le soleil. Ö la longue dormeuse est bien vieille, toute usée même, un peu rafistolée, bariolée à tout va, mais je l’aime, c’est ma barque refuge. En elle, je découvre ma part d’océan avec ses îlots de fleurs inconnues aux mille couleurs. Et puis comme écueil d’écorce grise, un arbre qui  flotte.

http://galerie.alittlemarket.com/galerie/sell/106430/peinture-l-arbre-bleu-987762-dscf6383-38cad_big.jpg

Tu diras, manquent les dauphins et la tortue de mer déboussolée, recueillie sur la plage de Poum, remise mille fois à l’eau, qui revenait toujours sur la grève. Ah, mais je la vois, c’est une brouette animale renversée, échouée sur les algues. Alors je fais voile vers l’horizon qui m’appelle… Je suis redevenu marin, en exploration, mon cœur tout neuf bat la chamade de l’aventure. Oui, ma chaise longue est une nef de bon bois entoilé, encore solide, qui navigue.

http://lh4.ggpht.com/_SBgohLeyVjI/SmTP7PZ3HzI/AAAAAAAAB8Y/rnxcv4Q51uc/s400/IMG_6986.JPG

C’est l’été comme avant, le jardin me protège, me cocoone pardon pour ce mot presque affreux, me materne, et je ferme les yeux, et je suis enfin heureux ! Les bouts d’herbe coupée étincellent, la pelouse est enchantée. Au dessus dans le ciel un oiseau passe en dentelle, éveillant la beauté du monde.

http://us.123rf.com/400wm/400/400/shamain/shamain1110/shamain111000050/10867040-nature-enchantee-serie--voie-enchante-au-milieu-de-la-foret.jpg

Mon dieu, mon dieu, disait Verlaine, la vie est là, simple et tranquille… Des vers qui me viennent, m’envahissent, caressant mon âme blessée, guérie pour un court jamais.

http://img10.hostingpics.net/pics/454800bouillante.png

Guy

 


 


Repost 0
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 14:51

 

Il faut savoir qu’un cœur de chair n’est pas en os.

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/796774/mn/133704108725/Les-lilas-et-les-roses-Louis-Aragon-Le-Creve-coeur-1941-extrait.jpg

Des courants électro’ésotéro’magnétiques le traverse de bas en haut et de haut en bas. De gauche à droite sans doute aussi. Je vous le donne en mille, je vous le donne en cent le courant de mon cœur s’entrecoupait, bégayait, hoquetait, bafoutillait…

http://cascoue.bloxode.com/images/miniature/12403474079.jpeg

On envoya donc le povre popoète chez les cardiologues, et de fil en aiguille de scalpel en dé à coudre, on lui fourguy -ô’miracle- une machine exotique au nom étrange. Réveillé à peine, forcé d’accepter l’irréparable, il donna son accord obligé. Avec un livre rouge, à garder près du lit, tout plein de bons conseils… «Entre autre se méfier des cuisinières à induction» (ça tombait bien cuisiner n’étant pas son violon d’Ingres), et j’en oublie.

http://2.bp.blogspot.com/_HVm2anduvHA/TLH9C70kEgI/AAAAAAAAFIU/clqRVHZPjA8/s1600/bronson.jpgCUISINIER SAUVAGE

Un séjour à l’hôpital transforme l’homme ; s’habituer à un vocabulaire nouveau, l’individu étant devenu simple patient, une vision nouvelle le docteur est grand et maigre tandis que les soigneuses sont petites et un peu fortes. Une toutefois échappait à la règle, sur de longues jambes elle portait une queue de cheval coiffée en crête.

http://4.bp.blogspot.com/-UhtIv5jve2U/TY3aBe-XTEI/AAAAAAAAAN4/0g2BjmaG1Y8/s400/popeye_olive_oyl.jpg

Couché dans un lit tout blanc, on voit l’univers à hauteur des «gueules» : l’infirmière bonne bouille, la tignasse sauvage, la gentille, la moue cruelle de la piqueuse, tel rictus du genre «encore lui», tel autre qui susurre «mon petit monsieur il ne faut pas refuser la pilule», le rire jovial du médico qui annonce la prolongation, ainsi par la force des choses on devient physionomiste, on fantasmerait même… sur un sourire de la grassouillette blondinette, laquelle sait se faire désirer quand on la sonne (viendra ne viendera pas),

http://www.misterblague.fr/mods/galerie/galeries/Les_Femmes/Infirmiere%20polonaise.jpg

on rit tout seul devant le côté aléatoire de la bouffe, on flirte (chut) avec la compatissante au doux visage un peu ingrat : une comédie vivante de bouilles variées.

http://cecile.baudoncourt.free.fr/images/gravures/superpositions/trois_bonnes_bouilles_rouges.jpg

Puis la nuit tombe, les chuchotements, les murmures, les conversations sur les vacances, les mille potins de la vie, et subitement l’éclat de rire cristallin de la petite dernière, frais émolue, et l’on s’endort enfin… Et juste au moment du bon sommeil, l’Intrusion dans la chambre en gros sabots de..., pour voir si tout va bien ?

http://www.dadisgeek.com/portail/sites/default/files/imagecache/blog_body/images/on-en-parle/peinture-phosphorescente-chambre.jpg

Alors on finit par apprendre à renouer son rêve interrompu, et on sourit aux anges.

 


 

GUY

Repost 0
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 12:49

 

Quelques nouvelles de Guy ... il  devrait quitter l'hôpital dans le courant de l'après-midi....et sera très content de retrouver tous ses amis .... peut-être pas dès aujourd'hui, mais dès qu'il se sentira  suffisamment reposé.                    

                                                                  Amitié

                                                                   Danièle S.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by popopopo
commenter cet article
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 11:11

 

 

      pour courte hospitalisation

       blog en pause

Repost 0
Published by popopopo
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 16:03

http://missiontice.ac-besancon.fr/college_lumiere/spip/IMG/arton14.jpg

L’observatoire venait de déceler un point rouge dans le ciel, lequel grossissait grossissait. On était au fameux quatorze juillet 2019, l’inoubliable cachottier. Pour ne pas gêner les hôteliers et le bizousness des vacances, le gouvernement occulta la nouvelle.

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTSWeceIOD-HJrZwA42TNg1TIyXgm7iUTHHSDPmt6UPzF1s7Og9gaRAFgvVuw

Mais la comète rouge, ce fut son nom, devint énorme, et voilà-t-y-pas qu’elle frôla notre bonne vieille terre. On cacha l’évènement, mais Twiter s’en donnait à cœur joie. Face de bouc suivait, et le quatorze bien perturbé. Les cavaliers Maliens superstitieux, défilèrent visage caché dans un burnous rouge de circonstance.

http://photos.plantes-et-jardins.com/450x450/geranium-elizabeth-ann.jpg

On apprit le lendemain, sur Harakiri le journal foire’fouille à tout, que la comète avait caressé la terre d’un baiser gourmand, et en avait bouffé un morceau. Mais lequel ? Chacun téléphona à sa chacune, cela pouvant s’inverser, et s’enquit dare’dare derechef des nouvelles de l’autre. Sexe confondu bien entendu.

http://cavaliers.blindes.free.fr/salger.jpg

C’est ainsi que l’on apprit que Toute la ville de Tarascon sur Rhône avait été kidnappée. Et à la place des graines et des cocons bizarres semés en ce coin merveilleux de Provence…

http://p6.storage.canalblog.com/62/76/588861/40580836.jpg

Quelque temps après, une végétation nouvelle et colorée envahit l’endroit. Les plantes rouges et roses abondèrent, sauf les tomates qui restaient obstinément vertes. Le monde entier se précipita sur le lieu bizarre où incarnat rubis grenat cramoisi s’étendait à vue perdue, et les touristes japonais fotographiaient… Même les hommes étaient tâchés de pourpre, et les dames, pour se faire reconnaître, de rubans rose bonbon (d)revêtues.

http://fr.upside-art.com/thumbs.php/artworks/004331-20120130_010a.jpg?w=&h=&wm=1

Le plus drôle fut le ciel et les étoiles qui flamboyaient. Au tout début les bistrots ne désemplirent pas, on entendait partout des rires et des bravos. Mais vu que ça durait, vont se remplir temples églises mosquées, pagodes, certains se mirent à danser dans les cimetières sous la lune et à chanter des cantiques à Satan. Le rouge devint à la mode, en place du noir’chic des Couturiers, et chacun achetait des lunettes sombres pour déceler la perle rare.

http://img.over-blog.com/245x300/5/89/02/78/Geneve-Expo-sante-1993/Aura-de-Genevieve-Geneve-1993.jpg

C’est alors que la comète revint et, par miracle, replaça Tarascon à sa bonne place. Bonne mère hallélouya disait-on ?

http://www.frizou.org/diaporamas-slides/charlotte/1.jpg

Las tout redevint vite comme avant, les gensses baillaient, accros à la vieille télé, pour voir leurs contenteries heureuses et idiotes...

Et le monde retrouva enfin son ennuyeuse tristesse.

http://imworld.aufeminin.com/cinema/un-idiot-a-paris-8811_L.jpg

GUY

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 11:00

 

WAGNER

24 06 13    Je venais juste de recevoir en colissimo «des Trois Suisses»…

… le kit complet de survie. Version Bio. En cas de guerre nucléaire, n’est-il pas ? 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782212544770.jpg

En Normandie le voisinage est peu prolixe, d’un mutisme mortel même, cependant une voisine était venue par hasard cueillir des cerises. Lors je lui demandais de l’aide : volontiers me dit la dame d’à côté qui était là içi par un rare hasard je me répète, on ouvrit le paquet, déployâmes la cuve -le trou étant fait, fîmes la chaîne pour entrer les provisions, et –curieux nous pénétrâmes…

http://cdn-gulli.ladmedia.fr/var/jeunesse/storage/images/gulli/chaine-tv/dessins-animes/celestin/images/c-est-la-fete/c-est-la-fete/11950312-1-fre-FR/C-est-la-fete.jpg

A peine entrés, dans le ciel bleu, un éclair vert ! Cela ne pouvant s’inverser. Un bruit de cymbales et de trompettes du jugement dernier ! Puis un grondement caverneux, l’Orage, une pluie pourpre et cramoisie de cendres mal odorantes. Etrange coîncidence, nous dîmes-nous, et si c’était la fin du monde ?

http://img.over-blog.com/300x187/5/88/58/98/album-1/ciel-ou-enfer.jpg

C’est drôle, jeun’ la voyais pas ainsi, lança d’une voix pointue et aigre la voisine laquelle laissa tomber au sol son panier de cerises. On ouvrit le hublot étanche, vîmes la foule affolée qui se cachait dans les bâtisses sans même taper aux portes, horreur, la pluie qui redoublait, avec des grêlons comme des œufs d’autruche… Puis un silence épais, à couper au couteau, lugubre, mortifère, sans même un bruit d’oiseau.

http://1.bp.blogspot.com/_599VRwOsC_s/S7HofqjTTMI/AAAAAAAAAG4/V-I8dtbpKPg/s1600/Alice+055.JPG

On se mit tant bien que mal à survivre, il le fallait, mangeant de la confiture et du beurre de cacahouète, pasque on n’avait mal détaillé les provisions. Mon épouse téméraire se décida, après une semaine angoissante, à ré ouvrir timidement le vasistas blindé. Tout semblait si tranquille, désert mais normal...

http://spider95.canalblog.com/images/t-t_libre.jpg

On sortit prudemment… Prenant courage à plusieurs mains, nous entrâmes à pas de loup dans l’hypermarché d’en face… Que de provisions ! Aux caisses les caissières dormaient d’un sommeil irréel. Le fouilleur à l’entrée, véritable dogon géant du Mali, méfiant méchant mal embouché, balafré, s’était évaporé, seule sa silhouette dégingandée (joli n’est-ce pas) se devinait.

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0348/m023104_0003388_p.jpg

Les dames se mirent à pleurer : «Ciel, mon mari, ma maman, mon ami chéri, mes pantoufles, mon chat, mes économies…» On élit domicile dans les lieux et fîmes une orgie de foie gras et de caviar russo-tartare, de pizzas colorées, de rhum coca cola, et de macaronis Panzani les meilleurs. Tout était permis !

http://fr.openfoodfacts.org/images/products/307/319/010/1069/front.7.400.jpg

Puis… une longue sirène retentit !

La vie reprit alors paisiblement, comme ça, le «Film et oui» stoppait enfin ; le directeur sortit comme un diable de son cagibi sauvage, nous interpella, nous accusa de «voleurs demeurés», nous lançant des noms d’oiseaux, leva même la main sur une des dames, laquelle lui rendit sa politesse ; on n’eut droit d’ailleurs à aucun salaire, nenni, étant figurants occasionnels ahuris non syndiqués.

http://jacqueszann.j.a.pic.centerblog.net/21a8d52e.jpg

Amenés au tribunal, la juge nous donna raison, mais nous demanda de rembourser. Alors on courut, vite vite, nous remettre à l’abri dans le caveau garni. Nous nous remîmes aux confitures, mais au passage on avait fait razzia à la boulangerie.

http://s.tf1.fr/mmdia/i/90/1/le-pain-combien-ca-coute-3595901cvmkn_1713.jpg?v=2

On entendit alors… un grand vrai boum géant et, cette fois, ç’en fut bien fini de la civilisation ! On était sauvé : mais avec une organisation difficile de la désorganisation, cela pouvant s’inverser, une polygamie obligatoire laiique républicaine sinon représailles… Etc.

http://actu.last-video.com/wp-content/uploads/2010/05/1BDEA53307BAFEDF288090E25669-300x213.jpg

Puis régression progressive vers le Neandertal… D’ailleurs des bêtes féroces faisaient leur apparition, un concert de grognements emplissait l’atmosphère, en une musique symphonique tragique wagnérienne, et les nuits étaient de plus en plus inquiétantes.

http://img.src.ca/2012/10/24/635x357/121024_q95c6_neandertal-reconstitution_sn635.jpg

Cette fois ce n’était plus du cinéma, du moins le croyions nous ?

Guy

 


Repost 0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 15:54

 

 

http://erbvostfr.e-monsite.com/medias/images/fds.jpg

... de la Sorbonne. Prix Nobel de biologie pour ses recherches sur la mutation dirigée de la mouche tsé tsé en libellule. Il lui vint l’idée de cloner l’ a. d. n. d’os bien conservés de la grotte du Mas d’Azile, justes découverts par des paléontologues péruviens.

Une abondance d’ossements variés bien ragoûtants, dont ceux d’un hippopotame des cavernes presque entier et d’un beau spécimen de néanderthalien.

http://ds3.ds.static.rtbf.be/article/big_info/2/3/b/624_341_emm_neandertal.png

On tritura, concassa, tria, tamisa, mis-à-cuire, rendit en poudre rose...http://dragees.faller.fr/shop/media/products/dragees-dans-eprouvette-avec-cocinnelle-porte-bougie-5-l.jpg

http://fipablog2013.files.wordpress.com/2013/01/naitre-pere.jpg

Eureka, dit le savant, on a enfin réussi, il sauta de joie et l’équipe dansa une gigue paléontologique d’évidence. Il fallait une mère porteuse.

http://lamusiquedanslesperiodes.l.a.pic.centerblog.net/47b164d0.JPG

Le savant se souvenant de sa jeunesse folle dans les chasseurs alpins sur dune au Sahara pendant la guerre d’Algérie, il lui revint une idée : hier, il avait mis une annonce de marraine de guerre pour pauvre soldat dans le chasseur français, «llustré» sérieux abondamment lu dans les chaumières et gentilhommières de France profonde. Une annonce alors qui avait bien marché, même que toute la compagnie lisait la correspondance : "mon chéri si tu n’aimes pas Mozart (sic) ne pourrais donner suite..."

http://www.memoire-alpine.com/medias/image/110811bogchav018.jpg

Lors on mit une annonce rédigée ainsi : cherchons mère porteuse non syndiquée pour expérience scientifique ! Tout plein de réponses, du genre «combien de dollars», ou «ex groupie de Johnny cherche aventure», ou encore «suis pom pom girl au chômage, métier non reconnu par la sécurité sociale», ou bien «serait heureuse de rencontrer youpi une belle seringue», etc...

http://longuevue.blog.lemonde.fr/files/2007/10/pompom-girl-2.1191616296.jpg

Foule il y avait à la porte du labo, comme dans Mary Poppins, on se décida pour une dame solide qui n’avait pas froid aux yeux aux hanches larges pouvant porter gros bébé.

http://img.gkblogger.com/blog/imgdb/000/000/273/490_2.jpg

L’opération eut lieu, dans l’ombre et le secret, sinon le doyen et son épouse, pasque les femmes sont toujours friandes de popotins.

... Elle accoucha d’un bébé certes, rose joufflu, de 3 kg 800, mais qui n’avait guère l’aspect d’un futur parrain de la maffia ou d’un simple rugby man Maori. Dire la déception ? Le pot aux roses fut découvert, la technicienne du plumeau, avait secoué le tiroir et mélangé les poudres.

http://i4.mirror.co.uk/incoming/article112396.ece/ALTERNATES/s615/sebastien-chabal.jpg

Le savant pleura sic, puis donna l’enfant à nourrir resic, à son épouse, laquelle fit une enquête sic à nouveau, sur les frasques du mari, elle était méfiante... Mais le bébé était si beau !  Quoique peu-t-à peu il prit l’aspect étrange d’un singe chauve déplumé !

http://3.bp.blogspot.com/--mHM8lmYNx0/UTpmGs7LlJI/AAAAAAAAF-M/TyHb8OCrTSE/s1600/singe-tete.jpg

A ce jour le mystère reste entier ...

Guy

 


Repost 0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 16:27

 

http://www.aborigene.fr/sites/aborigene.fr/files/IMG_8742.JPG

Tout se tient la tête en bas. Le printemps tourne à l’envers.

http://lycees.ac-rouen.fr/maupassant/site2/IMG/jpg/le_cirque_bleu_peinture.jpg

En Turquie, c’est un tohu bohu, dire ces mots les yeux fermés en les goûtant délicatement des lèvres, une symphonie en casserole mineure. En France les pauvres parisiens bien trop privés de soleil pleurent et ce, pas même en chanson, en Chine on déguste le bordeaux bien chaud, il pleut des grenouilles à Pondichéry, il ne neige plus sur l’Himalaya, les dés sont jetés, ils étaient d’ailleurs pipés, on a perdu la tête.

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/media/00/00/70606478.jpg

Les jeux sont faits c’est déjà dit, ou si vous voulez les casseroles sont cuites, ô la la tout est fichu… Mais dans une bourgade de Bretagne, la résistance est proclamée. A quoi, à qui ? Mais au pessimisme général, tout n’est point perdu sauf l’honneur ! La fin d’un monde n’est pas la fin du monde, résistons. Espérons. Il y a encore des gens heureux.

http://p2.storage.canalblog.com/28/13/776406/68925019.jpg

Over fait des siennes… on a vu pire !

Hourrah on vient de découvrir : Ici un squelette oublié de la grande guerre, Là un mammouth presque vivant au Kamtchatka, Ailleurs, une giboulée étrange de poissons volants, Amenés par une tornade, Quel joli mot pour tourbillon. Oh le tourbillon de l’amour, Ah quand j’avais vingt ans, Ih que j’étais fou, Eh que je ne savais pas comme tout un chacun sur la terre que je perdrais mon balcon au soleil.

http://ekladata.com/ChQuLyJ-K7gmK8xZicKeiSTmGCY.jpg

C’était la belle époque où les demoiselles portaient bikinis bien seyants. On croyait en l’immuabilité du monde, ni surpoids ni pilule en excès.

http://static.skynetblogs.be/media/131574/dyn004_original_480_257_pjpeg_2615103_57aa6b983720a3ea10196824d1afd1a4.jpg

Certes, sur les plages des boulettes de cambouis faisaient timidement apparition, mais rien d’inquiétant ! Tandis que maintenant les catastrophes s’étalent dans les medias, se multiplient, on a peur, on tremble et… y’a de quoi ! *Le crime, que dis-je l’impitoyable assassinat de vieilles dames abandonnées sans défense, des cas de cannibalisme même, un gouvernement qui au lieu de se réformer by him self veut réformer les autres…

http://agatheflorentin.com/wp-content/uploads/2013/05/AssassinV1.jpg

Mais quand donc viendra-t-il le bon temps des cerises ? 

Guy

 


Repost 0

Présentation

  • : popopopo
  • popopopo
  • : humour poézie compassion, écrire au troisième degré,, parler d'Oran, et de tout
  • Contact

Texte Libre

ai tapé trois coups

sur le marteau et

 

Recherche

Texte Libre

Http::::www.lefildarchal.over-Blog.fr