Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 09:08

 

http://www.touchofart.eu/galeria/Mariusz_Lewandowski/Girl_in_the_rain_mle9-v.jpg

Je serais pourtant «dur» à cuire. Ayant vécu moult’ s'aventures périlleuses et folles, mille situations farfelues épineuses éperdues, subi une foultitude d’échecs et de rejets cuisants, reçu des sacs d’injures affreuses de grand chemin, frôlé la mort civile, et pour finir, condamné -à la vision -sonore -ardue -télévisuelle- obligatoire- répétitive de -l’Eurovision 2013 !

http://i3.mirror.co.uk/incoming/article1838929.ece/ALTERNATES/s1023/Eurovision-2013-Armenia-Dorians-1838929.jpg

Moi, je voulais un jardin vert et doux, bleu tendre, plein de fleurs de parfums de papillons, de pierres naturellement colorées incitatives au rêve,

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTnZGTMShDCX-SiQMttV2lWaXxPzwY_oURUNAKnWSstMUZgGjOA9GoyFse

pour m’aider à terminer une Existence bien méritante. Niet, ma vie est devenue grise d’ombre mouillée frisquette escargotée. Par la fenêtre je vois des flaques des flaques, par la porte des gouttes des gouttes, qui tombent qui tombent, à n’en plus finir à en mourir…

http://blog.mangi.fr/wp-content/gallery/etang-de-fontmerle/canard-boit-flaque-d-eau.jpg

Pour me changer les idées et retrouver la lumière heureuse, j’ai voulu prendre un billet d’aéroplane. Au guichet la serveuse, grincheuse moustachue, m’a dit aigrement : il n’y a plus qu’un strapontin dans une dernière Montgolfière surchargée.

http://jack35.files.wordpress.com/2013/05/aa110.jpg

‘Pour où lui ai-je rétorqué en grimaçant ? ‘Pour Mexico ‘pour la fête des morts…

http://sourcevoyance.com/wp-content/uploads/2010/10/calaveras-3.jpg

C’est ainsi que je me suis trouvé plazza du vieil Aztèque, au beau milieu d’une fête pétaradante, que dis-je carabinée. Un orchestre joyeusement funèbre faisait danser des couples de squelettes, bouche ouverte édentée, regard de hiboux, face verdâtre violacée, en collier d’osselets noirs à pois rouges. Et plus ils virevoltaient et plus les squelettes se déglinguaient. Un spectacle maléfique cocasse rigolardeux de fées carabosses et de lugubres marabouts.

http://www.bibleetnombres.online.fr/images63/halloween.jpg

Lors me suis mis à danser une polka endiablée, sur une musique moderne, démoniaque atchoum pardon à vos souhaits, un hip hop entraînant comme dans les chboums des jeunes canabizés.

http://okiwrongwaycrew.files.wordpress.com/2013/03/hiphop_fashion.jpg

Puis un meneur diabolique, en bandeau noir râtelier blanc, éteignit la lumière. Un frisson passa, hérissant les crêtes capillaires désordonnées des danseurs, un ricanement général… puis un applaudissement, la fête pouvait commencer.

http://www.concertandco.com/photo-groupe/ebony-bones/fiche-3553jpg

Lors, *dare dare me suis sauvé, le cœur *battant à l’air libre, *ouf ouf et me suis dit, *vite vite vais-je m’en sauver dans la douceur paisible de mon humide Normandie natale.

http://img.over-blog.com/630x470-000000/3/00/26/89//Chandeleur/Vache-Normande-130.jpg

Guy

 

 

Repost 0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 09:14

 

http://static.skynetblogs.be/media/109223/203_4eac50df264d2183e6adadea3ce27a6a.jpg

Laquelle, direz-vous, celle de jouvence par exemple ?  

Non à ces âges premiers, on veut vite vieillir, devenir l’époux de grand-maman, et se raser comme papa. Alors, de quelle potion il s’agirait… Le suspense est ouvert ? Lors se transformer en chevalier, pirate, navigateur intrépide… Non pas vraiment, juste pouvoir par miracle se retrouver minuscule moucheron !

http://lepoignardsubtil.hautetfort.com/media/02/00/42641306.jpg

A Lilliput, ô merveille… Fermez les yeux et laissez-vous emmener !

Donc afin d’aller visiter les herbes folles et les tites bêtes jolies. Mais à leur échelle ! Vous savez quand un simple brin de muguet représente un arbre à cloches de cathédrale pour la gentille coccinelle.

http://ekladata.com/MRyfNfXovJu3Ej4yJSfNkMbnGgQ.jpg

D’ailleurs, encore maintenant, l’histoire de maya l’abeille m’enchante. D’abord sa voix d’hydromel citronné, sa bouille ravie d’étonnée, et ses petites ailes en dentelle de mariée…

http://horsdutemps.h.o.pic.centerblog.net/o/56a19e62.jpg

Et ce n’est pas tout, marcher entre les fleurs arbres ainsi qu’une promenade en forêt claire, où le loup serait scarabée et le gros bouledogue hanneton. Une libellule, impertinente gente demoiselle, ferait plier la tige. Lors l’enfant serait jeune explorateur, découvrirait un monde nouveau, entrerait enfin of course dans une fourmilière pour en saluer la reine.

http://galerie.alittlemarket.com/galerie/sell/41390/decorations-murales-belle-fleur-de-lotus-et-libellule-2571511-belle-fleur-de--big-75abc_big.jpg

Il faut du courage pour visiter les fourmis, leur univers intra terrestre, elles ont dans leurs arrières une étable à pucerons verts roses ou blancs, dont elles tèteraient oui le bon miel. Le spectacle serait princier ! Et puis « tibonom » vagabonderait dans les pâquerettes, les primevères, les géraniums, les boutons d’or et se balancerait sur une jolie fleur de marie mutante rouge et blanc.

http://lh6.ggpht.com/_jLvmG_gvlEw/Sd-C4DxGarI/AAAAAAAADVI/kCmhCBkXZLU/photo-fleur-art-nouveau-coeur-marie-rose-blanc.jpg

Et jouerait à se rouler dans le lichen et la mousse. Ah la mousse, élastique et bourrue, qui le projetterait en l’air comme un petit oiseau, voyons… un colibri c’est évident.

http://www.achblog.com/fondecran15/achblog.com-Insectes---Fourmis-278840.jpg

Et à l’heure du goûter, il redeviendrait grand, conterait à sa maman l’incroyable aventure et sa maman souriante lui dirait : mange mon petit savant, c’est une tartine au vrai miel de puceron …

L’enfant ne serait pas étonné, mais pas du tout, d’ailleurs il élève déjà des vers à soie pour la chenille- pour le cocon- pour faire avec- un foulard à son amie Suzon.

http://img3.etsystatic.com/004/0/6622599/il_340x270.376714035_c522.jpg

Car les enfants ont un cœur, savez-vous, plein de bons sentiments. C’est plus tard qu’ils se montrent méchants -pour un temps- et inventent des poudres magiques pour assassiner les pauvres pucerons et les abeilles qui ne piquent que les voleurs des champs.

http://lusile17.l.u.pic.centerblog.net/02f9747f.JPG

L’enfant, hélas, devenu homme, verra alors les fleurs les feuilles les bourgeons et la mousse, de si haut de si haut… que les belles choses du monde lui échapperont.

 


GUY

Repost 0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 16:59

http://www.artmajeur.com/files/senterre/images/artworks/650x650/2476869_DSCF2506.JPG

Quand j’ouvre les yeux au vieux matin, je regarde mon jardin et me dis : tout de même c’est charming cette pelouse entourée de fleurs doronics pétale d’or cœur couleur mandarine, de tulipes orangées, de giroflées rouges cramoisies qui ont l’air de se plaire et forment un épais rideau d’opéra.

http://us.123rf.com/400wm/400/400/cherydi/cherydi1210/cherydi121000112/15921777-peinture-abstraite-de-fleurs-jaunes.jpg

Le ciel est vieil argent comme il se doit, avec des coins de lumière, le plafond tout de velours moiré. C’est le fameux ciel de Normandie qui inspira jadis l’Impressionnisme. En confidence, je me demande encore pourquoi…

http://4.bp.blogspot.com/_XyFoNXmK3YA/TJ77j9vcmFI/AAAAAAAAAb8/UWBjLi03rvs/s1600/nympheas+monet.jpg

Alors je m’habille en prenant mon cher café, et je me m’interroge sur les mystères de l’univers. Un... de mes trucs, remontants, secrets, efficaces, etc. Je vous le conseille.

Ce matin là, pour me redonner tonus impulse et cran, j’observe les oiseaux, qui viennent toujours sous les boules vides devenues virtuelles, et je leur dis bonjour à voix basse, à geste lent, à pas petit, en pantoufle de «soie». Le monde est rassurant. Je ne regarde plus d’ailleurs les informations, l’ami blogueur Trublion s’en charge avec honneur… Ni la météo.

http://galerie.alittlemercerie.com/galerie/sell/37362/autres-loisirs-creatifs-tasse-a-cafe-et-soucoupe-fleur-mi-230387-img-1349-06af1_big.jpg

Je peux donc affronter le monde. Prêt à boxer. Voyons, contre … tous les méchants c’est évident : la pluie qui menace, le soleil qui joue à cache-cache pour nous embêter, les fleurs qui font du cocooning sans arriver à réchauffer le jardinier. Oui, se battre encore toujours à jamais, contre un dernier moulin : ah, j’ai trouvé, le courrier des boutiques -en ligne- inconnues, et... qui ont découvert mon adresse sournoisement.

http://galerie.alittlemarket.com/galerie/sell/110979/decoration-defi-fevrier-le-moulin-de-daudet-1104323-dsc01308-ccd8d_big.jpg

Je consulte ma réception : au moins deux douzaines de messages m’encombrent en proposant ceci cela. Je peste contre un monde où l’on s’achète des adresses comme si l’homme n’était qu’une marchandise. J’efface rageusement. Quand tout est enfin éclairci, restent amitié amour…  Alors je réponds, accompagné d’un pote le sieur Google, je m’amuse à lire les mots  que je décore, à lire les lignes que je musique, sous les lignes derrière les lignes en chantonnant, et je redécouvre l’immense troublante chaleureuse humanité.

http://www.artvalue.fr/image.aspx?PHOTO_ID=2210088&width=500&height=500

Puis c’est le tour du Blog. Mais voilà-t-y-pas que Over fait des siennes. Pôvre pappé qui se trouve dans des marais salants, mouvants, incertains, dangereux, bizarres.

Adieu douce tranquillité ! Les mots, les mots, les peintures, les images, les dessins, les musiques, les rires, la joie, les bizoux –joujou’hibou-, les aveux à l’oreille, à mots couverts, le train-train vois-tu, et puis tout est devenu niet. Plus que des phrases et des lettres ! Je peste une fois encore contre le cartésianisme logique rigide implacable, réducteur, non-non je refuse.

http://img15.hostingpics.net/pics/729180Sanstitre.jpg

Je ne serais pas un pion ! Ni un numéro, ni une marionnette ! Non, mais alors quoi ?

Dehors le soleil timide apparaît, je fais ma promenade. La nature me console. Je souris.

http://www.proantic.com/galerie/lesfaiencesdefrance/img/31445-2.jpg

Guy

 


Repost 0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 15:40

 

http://www.galerie-creation.com/tableau-peinture-enfant-enfants-peinture-naive-rouffy-naif-artiste-peintre-personnages-peinture-,a-lhuile-l-escargot-pj-375_xz_320_xz_images/upload/751/01d0774a4ed5aab5a9f891e98069db83escargot.jpg

En ces jours de canicule, devinez : «je dors», oui je somnole devant l’écran. De temps en temps des cris sauvages m’interpellent : «Pappé é é h ! Bis...» Alors je ferme les yeux pour ne pas écouter. Les oreilles ? Mais c’est impossible. La dernière interpellation était terrible : «c’est quoi la fleur jaune à coeur bleu ?» Et la voilà qu’elle me l’apporte sur le nez. Je fronce le sourcil droit, me gratte le menton et me replonge dans mon faux sommeil. Prenant le risque de passer pour un ignare. Tant pis !

http://www.artmajeur.com/files/corinnemisiri/images/artworks/650x650/6686935_misiri-vis-ta-ville-carpentras-9.jpg

Puis encore «pappéguy !», raconte une histoire…

Donc, je m’exécute : «il était une fois un hippopotame qui dansait dans le marigot au son du tamtam et des youyoux.» Non, c’est moi qui raconte… Vas-y-la-donc ! «Il était une fois une tite fille qui avait un pansement au genou et sa maman lui mettait de la crème.» J’enchaîne, «de la crème à la vanille ou au chocolat ?» Alors elle me dit «t’es trop bête et puis tu as un gros ventre,» et elle fait boum boum dessus.

http://www.ebeynon.net/site/images/50.jpg

Puis elle reprend, «conte-moi encore une histoire ?»

Je croyais être tranquille, mais non, il me faut trouver quelque chose. «L’hippopotame…» non celle-là je la connais déjà, dit-elle, une autre. «Regarde sur la boule le drôle d’oiseau», murmurè-je l’air le plus éminemment étonné possible.» Elle me répond «je l’ai vu dans mon livre,» elle va le chercher (juste à côté) l’ouvre et trouve l’oiseau, et lis. «Tu sais déjà lire,» « oui les histoires que je connais par cœur.»

Chante alors une chanson à ton pappé qui t’aime. Elle en fredonne une bonne douzaine, mais celle que nous préférons, c’est une poule sur un mur qui faisait des œufs durs, ça la faisait rire. Et à moi aussi par connivence. Expliquez-moi quand même, vous qui me lisez, car toutefois je n’ai bien pas compris.

http://blog.lafraise.com/fr/wp-content/uploads/2009/09/Amici-Mondo-Marocco-14-530x266.jpg

Le grand frère, devenu savant, construit lui des trucs en lego, lors elle passe dessus et miracle de l’amour n’en renverse aucun. Puis elle s’en va dehors revoir les fleurs, je crois enfin atteindre le nirvana de la paix, mais tous deux reviennent, un mouchoir empli de pétales de pâquerettes, les comptent les recomptent et me les jettent sur le chapeau. Pasque j’avais gardé - mon chapeau de ma promenade du matin en vieille toile usée trouée crasseuse décolorée de bon jardinier respectueux des traditions que je suis devenu - juré craché.

Heureusement, sinon  j’aurais été assommé.

http://img.over-blog.com/499x390/2/83/70/23/grilles-gratuites/chapeau-fleuri.jpg

Je vais me reposer de cette agitation, dans mon relax rafistolé de sparadrap multicolore ayant  hier collé.

http://idata.over-blog.com/0/55/55/97/brico-d-co/dsc04635.jpg

Je ferme les yeux et je médite, quant deux korrigans me frôlent de leurs bâtons. En effet j’ai enterré à moitié près de la haie un coffre à linge en plastique bleu tout neuf, pour y fourrer des bambous et des branches, ayant pour vocation de servir de tuteurs… Je grogne dans les plis du visage, et leur demande de ne pas oublier de les remettre en place.

http://images.travelpod.com/tripwow/photos/ta-0740-9c5c-5ed9/la-chasse-au-b%C3%A2ton-de-jet-brignoles-france+1152_13581872561-tpfil02aw-8814.jpg

Et c’est ce qui ne sera jamais fait.

C’était une demi-journée de pappé à la campagne par canicule !!!

Guy

 


Repost 0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 16:47

LA PLUIE

http://arbrealettres.files.wordpress.com/2010/03/bergere.jpeg?w=600&h=860

Je me suis interrogé souvent sur les raisons de cette métamorphose. L’effet de meute, l’entraînement, dans la foule le sentiment de mal aimance… mais cela n’explique pas tout. Encore faut-il que nous soyons naturellement des loups pour les autres, pour la brebis du berger.  Mais les loups ont ‘paraît-il’ des lois qui les empêchent de se tuer entre eux, il leur faudrait toutefois protéger la louve, le louveteau, la horde, la tribu…

http://louveseule.l.o.pic.centerblog.net/a2498mb8.jpg

Alors pourquoi ces génocides du XX siècle, les arméniens, les juifs, les khmers, les tutsis…  Un point les rapproche, le monde a fermé les yeux, ou du moins s’est voilé la face. La haine, l’indifférence, le mépris, le cœur qui ignore ou s’habitue, l’excès de solitude, tout cela procède du même visage.

http://arbrealettres.files.wordpress.com/2011/03/figurative_peinture.jpg?w=708&h=880

Le matin au réveil, quand le temps est lourd, le ciel bien gris, le jardin triste mouillé de pluie, le temps au froid en plein cœur ressenti, je pense et je pleure. Solidaire des hommes je suis, mais en quelle solitude ! Vous savez, il m’est impossible d’effacer le souvenir, j’ai toujours en ma conscience le pourquoi des choses ? Le destin me dit-on !

http://www.hovhannes-galerie.com/images/24%20avril/24avril.jpg

Non, les dieux semblent aveugles, si lointain, bien peu impliqués sans doute. Le comble serait une Figure de vengeance, se réjouissant de la souffrance… Ils laissent faire cependant l’homme, lequel n’est plus un enfant.

http://static.skynetblogs.be/media/127560/dyn004_original_550_304_pjpeg_2625226_4a4bc08941f17618c815405999f89cca.jpg

Tu sais, le petit d’un blanc qui joue avec un bébé noir sur la plage, ensemble, sans même parler la même langue, oui qui jouent côte à côte à éclabousser la vague, à imiter le vent ! Riant aux éclats à l’unisson ? Se touchant à pleines mains. Combien de fois, ô combien, ai-je contemplé ce tableau dans mes voyages.

http://martinemrichard.fr/blog/wp-content/uploads/2010/10/or-liquide-.jpg

L’enfant est devenu être humain, il est mauvais le plus souvent.

Le décourageant en cela c’est qu’il ne le sait pas vraiment. Devenu un loup pour ses semblables. Quand donc la terre sera–t-elle détruite, par la faute des hommes, pour écraser le mal, et punir en quelque sorte la création divine?

http://www.eurocles.com/data/peinture/@%20art%20et%20techniques/@%20tapisserie/lurcat//lurcat%20-%20chant%20du%20monde%20(detail).jpg

Il pleut sans cesse ce matin, à petites gouttes grises et froides et puis, dans la pâle clarté, roses d’un sang d’humanité.

http://www.touchofart.eu/galeria/Mariusz_Lewandowski/Girl_in_the_rain_mle9-v.jpg

J’ai peur tu sais. Je suis impuissant.

Guy


Repost 0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 09:29

 

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0470/m009804_0002403_p.jpg

...esseulé, presque abandonné, avec de vieux bancs de pierre grises. Un air étranger. Le vent du Nord y soufflait quelques fois, désordonnant les chevelures des rares passants. Oran n’était guère une ville de poésie lyrique, chantant la solitude. Le théâtre de vie se déroulait ailleurs. Avec ses rites ses simagrées ses masques ses interpellations ses gestes. La gestuelle tient une grande importance dans les pays latins.

http://www.cadependdesjours.com/wp-content/uploads/2012/12/Les-Enfants-du-Paradis-300x169.jpeg

Sur le front de mer au contraire les bancs moussus prenaient un air province, un peu désuet. Je m’y promenais parfois, lassé du brouhaha de la foule, «des gens qui venaient pour les gens». J’étais pourtant comme eux, avide de rencontre, un peu mondain. Mais j’avais une face cachée de timidité, un rêve parfumé d’embrun flottant au bruit lointain de la grande bleue.

http://img.over-blog.com/600x396/3/46/08/74/a/Jcarter.JPG

Je ne savais pas encore combien j’étais l’enfant de cette Mer, par toutes mes fibres, par tous les frémissements de l’âme. Et pourtant, oublieux, négligent, rejetant cette enfance, qui m’attendrira plus tard au point de me faire trembler à jamais du désir de la revoir…

http://www.jeancousineau.com/tableauC/TableauC2008/SerieArbreLeGrandBleuNikon_HpC.jpg

Un jour sur la pierre, une jeune femme lisait quelque texte prenant. Je me suis approché, penché sur son épaule, pardon, lu des mots, Chateaubriand ! Une fille différente, hors du temps. Lui ai dit une phrase, ô combien banale sans doute, elle n’a pas tourné la tête, mais s’est mise à pleurer. Oui, à pleurer dans le silence éperdu d’un visage bouleversé. Elle en avait semble-t-il honte, s’est arrêtée, s’est tournée sur le côté, un peu triste.

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSR4Zee8DZ-IrhWJtcS3JFDliope9g8CWaNkNc76Lu-9rdRPovra6CKv-IL

Alors je me suis retiré, pensif, désorienté, lui ai dit pour me justifier une banalité sur l’auteur, je ne m’en souviens plus. Et me suis éloigné, enfui peut-être ? Perdu devant ces larmes de jeune fille, de jeune femme, que j’avais causées, et qui me gênaient au plus profond de moi. Je l’ai revue plus tard au hasard d’une soirée, nous avons dansé, je n’ai pas osé lui demander le pourquoi de ses pleurs, je me trouvais emprunté, maladroit, encore étonné. Me sentant fautif.

http://janylartiste.files.wordpress.com/2011/07/fille.jpg?w=640

Et puis nous nous sommes perdus, il le fallait.

Une personne sentimentale, romantique, d’espérance… Je ne voulais point vivre le scénario du prince charmant, c’est périlleux vous savez, le grand amour comme ça non plus, j’ai reculé, lâchement, sans trop savoir quel rôle jouer, j’avais peur je l’avoue de me brûler. Et des fois j’y pense encore.

http://p1.storage.canalblog.com/13/34/282794/76027304.jpg

Je regrette le cadre pour le moins…

Elle était petite, pas belle ? Avec de grands yeux noirs. La jeunesse est si bête, vous savez.

Guy

 

 

Repost 0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 10:10

http://www.leblogjardin.com/files/2012/08/mesangebleue-300x160.jpg

En ces périodes moroses et glacées, devant la fenêtre je m’échappe... et je rêve.

Etrange réalité ! Sur les boules nourricières suspendues aux branches nues du figuier, près du logis, les oiseaux sont perchés, ils picorent. Au sol des graines de tournesol offertes à foison. Les petites plumes affamées dessinent sans le vouloir un spectacle charmant. Deux tourterelles sont de la partie, qui des fois, sans raison sinon un geste moins lent de l’observateur, vont lancer l’envol vers les arbres proches, le pommier effeuillé, la pelouse cachée.

http://idata.over-blog.com/0/53/82/88/mai-09/peinture-oiseau.jpg

Puis une première plume se pose à nouveau,  puis une autre...

*Une planche d’oiseaux de Normandie !

Je crois reconnaître certains de mes amis. Mésange bleue, tête noire, chardonneret, rouge gorge, «gorge bleue», pinson orangé, bouvreuil bariolé, merle et grive, tant et tant d’autres en tenue camouflée, jolie tourterelle turque en collier blanc -j’y tiens, et je crois même voir une perruche (?) solitaire… On n’est pas loin de la forêt et de ses mystères, tu sais.

http://img.over-blog.com/500x493/0/09/42/26/licorne/tourterelles.jpg

Au pied du ballet délicieux couleur pastel, un massif de cyclamens-orchidées, certaines en fleurs (dites de Coum), qui vont servir de piste d’aéronef. De ci de là une primevère en petit bouquet timide.

Mon rêve devient fête… 

http://1.bp.blogspot.com/-qyaNERQ4zZE/UH5ffPJwN1I/AAAAAAAACJE/oTtl59fp3yg/s640/IMG_2098.JPG

Me voici à Nouméa, dans le grand parc forestier le justement bien nommé. Là le silence n’est plus de mise. Tiens on retrouve sous un jacaranda Monsieur Teyssandier de Laubarède. Personnage illustre, vêtu mais oui d’un habit d’Oiseleur-Arlequin, véritable artiste magicien. Qui vient charmer les oiseaux de Paradis les oiseaux-mouches les colibris, pour la joie des petits enfants du mercredi. 

http://2.bp.blogspot.com/_qsrT_muWei8/Sh8bc8DtdDI/AAAAAAAABbU/_oAMV5Yhl2w/s400/galerie-membre,oiseau-cagou,-dsc4473.jpg

Et le cagou-clarinette dans tout cela ? On le trouve sur les vieux timbres du temps des colonies. Tu sais quand les gens se montraient toujours obéissants, à la belle époque des moulins à voile de la marine à vent.

Manquent l’oiseau bleu l’oiseau lyre, indispensables compagnons ...

Ils sommeillent dans un buisson !

http://farigoules.f.a.pic.centerblog.net/48eb117f.JPG

Lors, le jardinier retombe doucement sur le carrelage, prenant garde de ne pas effrayer les fleurs ni les oiseaux…

Il sourit.

Guy


Repost 0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 17:40

 

http://img.over-blog.com/600x452/2/92/60/16/paysage-divers-technique/crayons-aquarelles/P1110770.jpg

Ma fille était là un jour, à la fenêtre du vivoir, rêvant.

http://p5.storage.canalblog.com/50/63/544406/59019818.jpg

«Venez, il y a une tache noire dans l’allée. On dirait un merleau gelé». C’était un grand hiver qui durait … Elle se couvrit d’un châle, alla tout près, puis revint, les larmes aux yeux, avec l’oiseau dans la main. Il avait des pattes si fines si délicates si légères, il ne fallait pas les froisser.

http://img.over-blog.com/500x332/1/89/25/98/oiseau/DSCF8205.JPG

Elle lui fit un lit d’une boite de carton, un chiffon de soie dans le fond pour matelas douillet, il le fallait, le couvrit de bonne ouate, posa le tout près du meilleur radiateur, attendit le miracle … Une plume noire froufrouta, une seconde, le bébé reprenait vie, c’était son bébé voyez-vous. Elle eut un éclair, je vais lui donner des miettes de pain trempées dans du lait ! Il lui aurait fallu sans doute un complément en vers de terre mais, cela, elle l’ignorait.

http://www.digigraphie.com/layout/images/digigraphies/owner-2122/19410.jpg

Le petit animal emplumé se mit à voler, dans la cuisine le salon, se posa enfin sur le grand rideau. Tout était fermé, alors il revenait dans sa boîte à souliers pour passer la nuit … On lui avait mis des graines de couscous écrasé faute de blé concassé, c’est tout ce qu’on avait trouvé. Puis un jour, il trouva une lucarne ouverte et disparut.

http://cathovenelles.fr/2012/chagall2.jpg

Un après midi de juillet, je vois sur les briquettes de l’escalier de meunier un merle noir immobile qui me regardait. Chut il ne faut pas l’effaroucher, en catimini je m’approchais, il restait immobile. A quelques pas derrière lui un compagnon ou une compagne se tenait, un peu à l’écart poliment, je voyais que l’oiseau notre ami voulait nous faire la présentation. On leur donna des miettes de brioche, le second les laissa, puis lors se décida à grignoter …

http://www.maglm.fr/public/Images/Dessins,%20peinture/hebert_les_filles_d_alvito.jpg

Le merle était reconnaissant, son regard mouillé l’exprimait. Ils revinrent une ou deux fois au cour de l’été … et ensuite l’année suivante et puis … Alors tu comprendras mieux ce que disent les sages : avec les animaux on n’est jamais déçu !

http://lh4.ggpht.com/_anobD5yZ9aU/SsJwUJZZEYI/AAAAAAAABcc/nm3K1gieyA0/s800/harmonie.jpg

J’ajoute aussi avec les fleurs.

http://www.artmajeur.com/files/clotilde/images/artworks/650x650/3347143_arbre_en_fleurs....jpg

Quant aux hommes, il y en a de bien mauvais !

Guy

 


Repost 0
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 14:31

 

http://3.bp.blogspot.com/-dhho26WTzDo/UDcyt-tV6iI/AAAAAAAADgQ/I8T90ozAoY8/s1600/jasmin+en+fleurs.jpg

Il est dans mes amis un bonhomme bizarre. M’en vais vous le conter. Natif des Gémeaux, le destin prodigue offrit à sa demeure plusieurs façades.

http://idata.over-blog.com/4/52/75/19/Palais-ideal.jpg

Côté jardin, un patio de ciment, certes, mais au soleil chaud d’Afrique avec une lucarne entre ouverte sur un cabaret d’en dessous, pas très bien fréquenté néanmoins, chut chut, ouvert le soir : Le Monaco ex Bataclan.

http://4.bp.blogspot.com/-YWQw2Vt3ChQ/T1Ucw73FW1I/AAAAAAAAAl8/VGcda89UHUA/s1600/Capture%2Bd%25E2%2580%2599%25C3%25A9cran%2B2012-03-05%2B%25C3%25A0%2B21.05.51.png

Côté rue, un balcon andalou en vrai fer forgé rouillé d’où l’on pouvait voir le grand boulevard mythique, «la rue fameuse d’Arzew», véritable forum latin, en mieux par évidence … où se jouaient au théâtre de la vie les amoures cavaliers et la locale politique. Le grand jeu étant l’organisation de la boum dominicale. Chacun devant trouver sa chacune idéale.

http://www.lefigaro.fr/medias/2010/04/16/0dbec6dc-497f-11df-9ff5-04c1c8e1cc37.jpg

Puis s’est ajouté la chambre close avec une table en noyer ciré, fierté de sa maman, datant d’une époque heureuse … Notre gentil bonhomme s’y enfermait pour méditer, faisant des plans sur le noyer, ou bien à la comète si vous préférez. En cela il copiait Jules Verne son héros vénéré.

http://www.yvon-taillandier.com/photos/oeuvres/grd/1999-Peinture-60x73.jpg

Cette face méditative fut renforcée par des vacances en Alger, berceau de sa famille. Invité pour un séjour à la plage, comme il se montrait turbulent, tante Rolande l’expédia une semaine à El Biar chez un vieux tonton.

http://www.ouinon.net/images/mariniere-bleus-france-bagnard.jpg

En dehors d’une bibliothèque consacrée ô miracle à son cher Jules, avec merveille des inédits, sic, il y avait un Jardin, un vrai de vrai, avec même une «balconnade» qui donnait dessus et … chaque matin, «il» ouvrait la fenêtre et le prodige s’opérait … Quoi donc, s’il vous plaît ? Vite ! Un tapis blanc de Jasmin -sur le carrelage vieillot en tommettes rouges irrégulières que l’on croquerait une à une cependant- en un épais manteau de fleurs tombées, et qui sentait si bon …

http://www.artmajeur.com/files/galeriestlouis/images/artworks/650x650/6042442_59-Femme_au_balcon_fleuri_2009_(40F)_copie.jpglé pa belle la cousine du balcon ?

Pour lui tout seul ! Oui ! Lui, l’enfant de la Ville ! Alors cette quatrième découverte va définitivement le façonner. Il décida de rester grand petit garçon avec un beau jasmin, dans un vieux jardin. Cela pouvant s’inverser. C’est ainsi que le destin forgea ce bonhomme un peu drôle, dont le bel amour, vous savez celui dont on se souvient longtemps fut une belle fleur devenue arbre. Sertie dans son souvenir à tout jamais.

http://img.over-blog.com/393x600/3/92/92/51/PHOTOS/seraphine-senlis-l-arbre-de-vie.jpg

Et le reste de la formation, boulevard, patio, chambre secrète … direz-vous ? Le reste donc glissa glissa sur le garçon. Aux oubliettes !

Lequel bonhomme planta invariablement dans chacune de ses demeures un Jasmin blanc parfumé …

Guy

 

 


Repost 0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 10:51

http://www.memoires-cannoises.com/images/exposition/studio_victorine.jpg

J’avais ‘vingt ans ‘le bac ‘plutôt assez un peu fière allure, peu de poils au menton, plein d’illusions et d’amour à donner et à réinventer.

Voulant découvrir Nice, je me trouvais avec un copain à l’auberge de jeunesse du Mont Boron. A peine hébergé, je pus lire une affiche sur le panneau à nouvelles : Grand film Napoléonien, embauche d’étudiants au studio La Victorine, 1mètre70 exigés ! On y va ?

http://www.journalepicurien.com/wp-content/uploads/2011/01/mona-arcole.jpg

Une longue pérégrination dans le soleil. Ouf, enfin sommes devant le portail.

Un premier cerbère m’accueillit : vous êtes trop petit… Je lui expliquais que la taille des conscrits de Bonaparte était de 1mètre63, sic. N’étant point écouté, je défendais mon premier bifteck avec ardeur ; sur ce arrive un autre Cerbère cette fois féminin, qui me sourit : «on lui mettra des talonnettes…» Comme je l’ai trouvée avenante et gracieuse, ma reine !

http://img.over-blog.com/500x500/3/31/92/65/divers/CERBERE2.jpg

Nous devions défiler prenant l’air le plus martial possible, en shako ou bicorne selon la malle à déguisement, redresser le menton, prendre l’air sauvage. La maquilleuse me colla de grosses moustaches avec des favoris et m’habilla en déguenillé, comme se devaient les soldats de l’an … de l’époque. On s’entraîna donc pour le défilé avant la prise du pont d’Arcole. Etant le plus petit, on me mit en queue de section, chut, juste tout près de la cantinière. En sourdine une musique de circonstances nous accompagnait.

http://www.ledauphine.com/fr/images/CE4799DC-73EA-4A3C-A048-C74F95E28ECA/LDL_06/defiles-musicaux-coups-de-canons-ou-de-fusils-manoeuvres-charges-de-cavalerie-le-public-en-a-pris.jpg

Moi suis étudiant ! Et toi ? Apprenti menuisier, et papoti et papota.

Et toi ? Elle baissa les yeux.

http://www.marchthroughtimes.com/king-country/Pictures/NA124.jpg

A la fin de la semaine, le grand cerbère voulut nous renvoyer, je ne verrais plus ma cantinière aux yeux noirs, rien à faire… L’autre cerbère dit alors : j’ai une idée on les mettra au bruitage, et pendant une semaine je jouais avec des récipients sonores en métal casseroles assiettes… puis des fourchettes cuillers casse’noix. Tout cela pour reproduire les sons d’une bataille de conquête au beau nom de liberté dans un paisible village de Provence, à défaut d’Italie. Monsieur le curé autorisant sa cloche, un gars, lui en Cdi d’alors, jouant du clairon ou à défaut du tambour.

http://www.dugrainademoudre.net/FESTIVALS/2010/ateliers/im/Atelier_bruitage.jpg

Mon affaire marchait… avec la cantinière, autrement vendeuse de citrons sur le marché en ville. Puis le studio débaucha. Ma première paye de cinq mille francs ! Comme on était des grognards on fit semblant de grogner ; la cantinière et moi nous jurâmes longue fidélité et on se quitta. Las las ne l’ai jamais revue. Elle avait les joues roses.

http://04.wir.skyrock.net/wir/v1/resize/?c=isi&im=%2F8523%2F77638523%2Fpics%2F3024459520_1_3_ir3FfZII.jpg&w=350

Ah, il faut dire que, plus tard, la connaissance du bruitage m’a servi dans mon métier.

http://img.over-blog.com/538x600/1/03/48/46/mai-2011/aout-2011/Vas-y-Gamin-BD0001.jpg

Guy

 


 

 


 


 


 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : popopopo
  • popopopo
  • : humour poézie compassion, écrire au troisième degré,, parler d'Oran, et de tout
  • Contact

Texte Libre

ai tapé trois coups

sur le marteau et

 

Recherche

Texte Libre

Http::::www.lefildarchal.over-Blog.fr